top of page
  • Photo du rédacteurGOCTA

Fred Evrard, Le Guerrier Pacifique




C'est avec émotion que j'écris cet article un peu particulier, un hommage à un grand homme, un être de lumière que j'ai eu la chance de croiser lors de mes voyages. Quelqu'un qui m'a fait confiance et qui a inspiré de très nombreuses personnes au travers de son art.




Fred s'en est allé. Dur à croire pour ceux qui le connaissaient.

D'une rigueur martiale dans toute sa vie, pas d'alcool, pas de drogues, droit dans l'amour qu'il donnait autour de lui, une hygiène irréprochable et pourtant, la dernière bataille a eu raison de son corps.


Je ne vais pas m'attarder sur la fin, car j'aimerai vous dire comment j'ai connu Fred, et Lila sa femme.


KALI MAJAPAHIT, Singapour:


Kali Majapahit
Kali Majapahit

2013, première rencontre

J'étais au début de mes voyages, vers 2013 il me semble. Je découvrais l'Asie, le Sarawak et la Malaisie, la Thailande, le Laos...Bref, je commençais à me faire au rythme nomade et j'avais pris la décision de devenir bloggueur. Je me suis donc formé en ligne et en discutant avec l'un des membres de la formation, celui ci m'a parlé d'un art martial: Le Kali Majapahit, et d'un certain Fred Evrard que je devais absolument rencontrer!


Je ne connaissais absolument pas encore Singapour et je commençais juste ma formation au Sarawak avec mon Sifu en Kung Fu (White Crane). J'ai donc pris contact avec Fred via internet, via facebook, car je devais venir voir ce qu'il se passait dans ce petit pays au niveau musical et il me fallait prendre toutes les infos possibles, les petits trucs des locaux!...


Ah, et puis je devais aussi trouver ou dormir, car mes finances n'étaient pas au mieux. C'est au téléphone que Fred m'a proposé alors de dormir dans son Dojo, du moment que je m’accommodais de dormir à même le tatami.


Un rêve pour moi! Dormir dans un vrai dojo? Pour de vrai? OUI!


J'ai donc foncé et j'ai pris mon billet pour l'inconnu. Fred n'était pas la, c'est Ben, son ami et formateur qui m'a accueilli et dès le premier soir on m'a laissé dormir seul dans un dojo absolument splendide. A quelques pas du centre névralgique de la vie nocturne de Singapour, Clarke Quay, ou j'ai fait mes premières rencontres essentielles de ma vie artistique en Asie.





Ben et Fred
Ben et Fred

C'est en écrivant ces lignes que je réalise le rôle qu'a joué cette école dans ma vie. Sans eux je n'aurais pas pu me permettre de rester aussi longtemps à Singapour car mon budget aurait craqué. Je n'aurais pas rencontré tout ces musiciens hors norme, je ne me serais pas fait connaitre jusqu'en Malaisie, à Bornéo, en Indo car Fred sans le savoir a été la première porte ouverte.


Une porte dont il m'a laissé les clés, sans même m'avoir rencontré. Juste parce qu'il a senti mon feeling au téléphone, lors d'une courte première prise de contact. Parce qu'il était curieux de mon appel, de mon parcours atypique.


Et puis il y a eu enfin la rencontre, chez lui avec son incroyable femme Lila. Fred s'est posé en face de moi sur son canapé. Je me souviens parfaitement de cette image assez surréaliste de ce gars à peine quelques années de plus que moi, assis en lotus, la lumière de la fenêtre coulant sur lui un peu comme dans un film. Je me souviens de son regard bienveillant, de moi sortant mon enregistreur et ma caméra afin de capturer une interview qui au final n'a jamais été publiée. Pourquoi? Parce qu'on a parlé longtemps, longtemps...d'Art, d'énergie et surtout de moi au final car sans m'en rendre compte il a réussi à me faire parler de moi. Intimement. De la raison de mon voyage, des âmes jumelles, de la vie, de la mort, d'arts martiaux.



Est née de ce moment une amitié et un respect véritable. J'ai au fur et à mesure des années tissé des liens forts avec les membres de l'école, Ben, Rose, Guillaume, Bernard, Laeticia, Vince, Fagan, Bea, Chris, Jeremy, Saphira, Frederic, et pardon si j'oublie d'en nommer ici car vous êtes nombreux. J'ai joué de la musique pendant vos entrainements, je me suis entrainé avec vous, j'ai rêvé de fonder mon propre dojo, j'ai transpiré, j'ai rencontré les Yamakasi. Vous avez accueilli mes amis, Fab et Laurent. C'est bien trop long de tenter d'expliquer des moments de vie par écrit, alors je vais terminer cet article par la vidéo que j'ai pu tourner au sein de l'école lors de ma dernière rencontre avec Fred et Lila.


J'ose penser que j'ai réussi à montrer un peu de leur âme au delà de leur compétences martiales.


Fred, merci...à jamais, tu es celui qui m'a donné une des clés qui a changé ma vie, l'un des guerriers des 100 Noms.






A toi Lila et à tous les frères et soeurs du Kali Majapahit.






19 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Jan 26
Rated 5 out of 5 stars.

Merci

Like
bottom of page